D’où vient le nombre d’or ?

Le nombre d’or a inspiré les bâtisseurs et les artistes depuis les temps les plus anciens. On le retrouve depuis les constructions antiques en passant par les tableaux de la renaissance, jusqu’au bâtiments contemporains. Issu de la nature, on le retrouve dans le règne végétal, animal, dans l’eau dans l’air bref partout ! Rendez vous sur ce blog pour plus de détails.

Il est synonyme de croissance, partout ou la vie se développe il est présent. Dans les proportions dorées 1 sur 1,618, nous voyant se dessiner une spirale dorée,  logarithmique, appelée aussi spirale de croissance.

Croissance de la vie = spirale de croissance

Là ou se trouve la vie qui se développe, c’est là ou nous allons voir se dessiner la spirale de croissance. C’est après avoir suivi la conférence du chercheur René Motro sur le nombre d’or, que je me suis posé ces questions :

  • Est ce que cela pourrait aussi fonctionner dans l’autre sens ?
  • La spirale de croissance pourrait elle aussi stimuler la croissance ?
  • Une telle forme peut elle avoir des propriétés « dynamisantes » pour le vivant ?

Des spirales de croissance dans la fleur de vie

Je m’intéresse alors aux géométries issues du nombre d’or, comme les solides de Platon et la pyramide de Gizeh. Puis je reviens aux formes en 2D avec la fleur de vie. Cette géométrie sacré est présente dans de nombreux lieux antiques comme le temple d’Osiris en Egypte, ou sur les gravures de Léonard de Vinci.

Les solides de Platon se retrouvent dans la fleur de vie, cela me donne une piste…

La croissance et la vie sont liées, je dispose plusieurs spirales de croissance sur la fleur de vie, et là surprise ! Autant de points de coïncidence (6 à 7 par spirale) ne peuvent pas être dû au hasard. Avec 4 spirales, je remplis presque tous les nœuds du motif. La croissance est dans la vie !

Naissance de la fleur de croissance

Je commence à fabriquer des disques incorporant cette fameuse spirale.

Je conçois petit à petit,  un motif regroupant 5 spirales de croissance, que je décide donc d’appeler « fleur de croissance ». Le chiffre cinq fait parti de la suite de Fibonacci (1,2,3,5,8,13,21,34,55, 89, 144…). J’ai appris par la suite que toutes les fleurs à 5 pétales sont comestibles.

Ces modèles sont intéressants mais un peu long à fabriquer..

Une variante, un modèle imprimé

En testant au fur et à mesure le taux vibratoire de mes modèles, je m’aperçois que celui ci grandit avec le nombre de spirales et le diamètre du motif. Je décide donc d’en faire une version PDF à imprimer, pour que chacun puisse tester.

La version que je met à disposition a 55 spirales pour un diamètre de 200mm, c’est le modèle 55sD200. N’hésitez pas à me faire par de vos réactions dans les commentaires ci dessous.

PDF : Fleur-de-croissance-55D200_20181201

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *